Comment donner de l’argent pour Notre Dame de Paris ?

Un drame qui restera gravé dans l’histoire de ce monument remarquable, mais aussi dans celle de la France, l’incendie de la majestueuse cathédrale Notre Dame de Paris a suscité une solidarité étonnante des nations, des entreprises ainsi que des particuliers à travers le monde. Tant pour la compassion que pour les aides à la rénovation de cet emblème historique, la mobilisation a été considérable dans l’immédiat. Si vous aussi vous ressentez le besoin d’apporter votre contribution à la restauration de la Cathédrale, voici différents moyens pour donner de l’argent pour Notre Dame de Paris.

Les aides des nations

Des promesses de dons comme des disponibilités en faveur de la reconstruction du monument ne cessent d’augmenter au fur et à mesure de la planification des travaux. Bien que le devis du chantier ne soit pas encore possible à établir pour des raisons techniques et trop d’incertitude sur l’état de ce qui reste, cela n’empêche pas les populations du monde entier d’appuyer la France pour les frais de la remise à neuf. Jusqu’à maintenant, les aides provenant de 160 pays dans le monde s’élèveraient à 1.8 million d’euros.

Ces fonds proviennent pour la plupart de levée de fonds pour la cause à travers de diverses plateformes. Toutefois, il faut être bien vigilant quant aux dons au nom de Notre Dame de Paris, en effet nombreux sont les profiteurs qui se cachent derrière la tragédie pour s’en mettre plein la poche. Le gouvernement français a déjà mis en place une plateforme officielle pour une collecte de fond en France et à l’étranger.

Les cagnottes des entreprises

Pour la participation active des acteurs économiques dans toute la France, l’Union européenne et le reste du monde, on retrouve les promesses d’apports et les mécénats des entreprises. Pour les Entreprises imposables en France, la générosité est aussi fortement encouragée par la réduction d’impôt allant de 60 à 77 % du don offert.

Parmi ces grands donateurs potentiels, on cite l’enseigne L’Oréal de la famille Bettencourt offrant 200 millions d’euros, de même pour LVHM et la famille Arnault. Quant à Artemis de la famille Pinault, 100 millions d’euros de promesses de dons ont été évoqués. De plus, le groupe Total est prêt à débourser 100 millions d’euros. Plusieurs banques donneront également autour de 45 millions d’euros, et bien d’autres entités encore s’ajoutent à la liste comme l’entreprise JC Décaux, la maison Bouygues, la CapGemini, Disney, etc.

De surcroît, les clubs de football comme le PSG, l’AS Monaco ont également mis la main à la pâte en mettant en ventes des maillots en éditions collector avec l’image de la cathédrale sur le devant et la mention « Notre Dame » à la place du nom au dos. Des articles qui se sont vendus comme de petits pains.  

À seulement près de dix jours de l’incendie, on peut dire que la caisse est plutôt déjà bien garnie bien que la plupart ne soient pas encore à la disposition des organismes en charge de la reconstruction de Notre Dame de Paris. Véritable compassion pour le monument ou pour faire un « coup de Com », le doute s’installe. En tout cas, une chose est sûre, le nombre des entreprises ne cessera d’augmenter au fur et à mesure de l’avancée des travaux.

Les projets gouvernementaux pour les dons à l’intention de la reconstruction

Outre l’incitation aux dons au moyen de la réduction d’impôt, comme mentionné plus haut, le gouvernement français a mis en place une plateforme de collecte de fonds pour rebâtir la cathédrale. Cette plateforme officielle est rebatirnotredamedeparis.fr. Par ailleurs, d’autres plateformes à initiative plus privée sont aussi fiables étant donné que les associations à leur origine sont reconnues comme étant engagées avec l’État français. Ces associations, ou plutôt fondations sont : le Centre des Monuments Nationaux, la Fondation Notre-Dame, la Fondation du Patrimoine et la Fondation de France.

Afin d’encadrer les activités de don pour le monument, le gouvernement a établi un projet de loi visant d’une part à la gestion des deniers et d’autre part de mettre des balises pour maitriser les donations diverses. Cette démarche permet donc à l’État d’assurer l’allocation correcte de fonds réunis en toute transparence pour mettre les donateurs en confiance.

Les dons des particuliers

Des aides qui pèsent également lourd sur la balance de la reconstruction de la Cathédrale, les dons venant des particuliers permettent d’étoffer encore plus les ressources pour le projet prévu de cinq ans selon les dires du Président Emanuel Macron.

Quand bien même ces offres des particuliers se récolteraient avec des apports « goutte-à-goutte » c’est-à-dire que la moyenne reste en dessous des milliers d’euros, l’engouement des citoyens d’apporter leur part dans la réédification d’un tel monument permet d’atteindre près de 22 millions d’euros depuis l’incendie. Ces dons se font bien évidemment au moyen des plateformes mentionnées précédemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *