Comment Victor Hugo a sauvé Notre Dame

Construction vieille de plusieurs siècles, la cathédrale de Notre Dame se compte parmi ce qui la fierté du pays. L’incendie dont il a été victime en avril 2019 n’est qu’un des éléments tumultueux de la vie de l’édifice, et par le passé, l’écrivain Victor Hugo a joué un grand rôle pour ce qui est de lui permettre de rester encore debout.

Le déclin de la cathédrale après sa construction

Les travaux pour cette cathédrale ont commencé en 1214, et ne sera terminée qu’en 1350 ; entretemps, l’édifice est déjà le lieu où se déroulent plusieurs évènements importants pour la France, comme les baptêmes, les mariages dans la royauté, ou encore les messes pour les funérailles. C’est essentiellement un bâtiment religieux, qui est en mesure d’accueillir une grande quantité de personnes en même temps, ce qui en fit un bâtiment pratique pour de nombreuses cérémonies diverses.

Pourtant, on s’est progressivement désintéressé de la cathédrale, et même à l’époque des révolutionnaires, beaucoup s’en sont pris à celle-ci. Les différents biens précieux qui s’y trouvaient ont été pillés ou vendus, et le lieu a été saccagé, car considéré comme un symbole de la royauté dont on souhaitait se défaire à l’époque. Pendant longtemps, de la cathédrale il ne resta ainsi que des ruines, et que des vestiges de son glorieux passé, mais un certain romancier allait bientôt redorer son image.

Napoléon et la cathédrale

Avant Victor Hugo, le geste qui a contribué à raviver l’existence de la cathédrale de Notre Dame des mémoires fut certainement le fait que Napoléon ait décidé de se faire sacrer comme empereur dans cet édifice. Cela vient briser la tradition des souverains français qui allaient essentiellement se faire couronner à Reims. Ainsi, en 1801, on décida de redonner belle allure à la cathédrale, mais on ne procéda pas encore à des rénovations. A la place, il a juste été question de rendre les murs plus présentables.

Parmi ce qu’on a fait pour cela, il y a un blanchissement des murs en utilisant de la chaux, et on a aussi décidé de cacher le mauvais état des façades avec des tapisseries diverses. En outre, pour de réelles rénovations concrètes, il fallut attendre encore quelques décennies, mais puis cet édifice n’est plus tombé dans l’oubli, preuve actuellement, dans la mesure où des touristes viennent du monde entier pour l’admirer.

Le bossu de Notre Dame

C’est essentiellement au roman de Victor Hugo qu’on doit sa grande renommée à Notre Dame, et ce livre publié en 1830 a fait l’objet d’un franc succès. On y raconte l’histoire d’Esmeralda, une bohémienne danseuse, mais aussi de Quasimodo, le sonneur de cloche de l’église, et de Frolo et son obsession pour Esmeralda. En outre, d’autres tentatives de mettre la cathédrale à sac ont encore eu lieu, soit l’année suivant le roman, mais rien qui n’ait entamé la renommée de l’église de manière durable. C’est principalement grâce à l’auteur si l’église a pu survivre au cours des âges, et divers travaux ont ainsi été menés pour sa restauration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *