Quel âge à Notre-Dame de Paris ?

age-notre-dame-de-paris

La cathédrale Notre-Dame de Paris est communément appelée « Notre-Dame ». En effet il s’agit de la cathédrale de l’archidiocèse de Paris, localisée sur l’île de la Cité. Faisant hommage d’une œuvre à la Vierge Marie, pendant de très nombreux siècles, elle fait partie de l’une des plus grandes cathédrales d’Occident. Étant la plus haute construction de la ville, la cathédrale Notre-Dame de Paris figure parmi l’un des monuments les plus emblématiques de Paris. À travers ce billet, on vous dévoile l’âge de cette fameuse cathédrale.

La cathédrale Notre-Dame de Paris a plus de 800 ans

Maurice de Sully a été nommé évêque de Paris en 1160 et il a décidé d’offrir à la capitale une cathédrale digne de la première ville de France. À cette époque, il veut la faire bâtir dans le « style gothique ». Son compagnon de classe nommé le roi Louis VII réalise ensuite le projet. Les notables de la ville, l’Église et le peuple tout entier apportent leur soutien quant à la construction. Certains offrent de l’argent tandis que d’autres participent au travail grâce à leur savoir-faire. La construction débute en 1163 et la cathédrale ne sera terminée que plus de 100 ans plus tard, plus précisément en 1272. Durant cette période, les tailleurs, les verriers, les maçons, etc. travailleront dur et sans relâche sous la direction d’architectes chevronnés. Tous apporteront d’une manière égale leurs efforts à Dieu et particulièrement à Marie.

Depuis sa construction, la cathédrale est devenue l’un des grands symboles de Paris et de la France

Depuis sa construction, de grands évènements politiques et religieux s’y sont développés ce qui a fait dire à l’historien Michelet que « Notre-Dame est à elle seule un livre d’histoire ». Bien évidemment, on ne peut pas les citer ici, car il faudrait peut-être des pages et des pages. Mais, on peut dire qu’elle n’était pas encore terminée à la fin du XIIIe siècle. On peut citer également que c’est à Notre-Dame de Paris que le roi Philippe le Bel a ouvert les premiers États Généraux du Royaume de France (en 1302). Aussi, en 1594, le Roi Henri IV a épousé Marguerite de Valois, s’est solennellement tourné vers le catholicisme. En 1804, le pape Pie VII y a béni Napoléon Ier (empereur des Français). Qui plus est, c’est ici que l’on a chanté le Te Deum à la fin des Premières et Secondes Guerres mondiales. Outre cela, le pape Jean-Paul II y est visité deux fois : en 1980 et en 1997 pour les Journées Mondiales de la jeunesse. Récemment, en 2005, des dizaines de milliers de fidèles et gens de bonne volonté se rassemblent pour prier lorsque le pape Jean-Paul II est décédé tout en attendant la nomination du nouveau chef de l’Église : le pape Benoît XVI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *